Une minute de silence pour Ghislaine et Claude !

4 novembre 2013

Une minute de silence pour Ghislaine et Claude !

A mémoire de Ghislaine Dupont et Claude Verlon, je demande une minute de silence à travers ce billet que je leur dédie.

Ghislaine Dupont et Claude Verlon, vous avez été lâchement assassinés alors que vous

Ghislaine et ClaudeCrédit photo: RFI
Ghislaine et Claude
Crédit photo : RFI

ne faisiez que votre travail : informer les populations sur la crise que traversent nos frères maliens. Comment qualifier vos bourreaux ? Je dirais que ce sont  des maudits de Dieu et qu’ils sont animés par le Diable. Je dirais que ce sont des lâches ! Parce qu’il faut l’être pour s’en prendre à quelqu’un qui n’a que son micro comme arme. La mort de Ghislaine et Claude est une injure à la liberté d’informer. Et les voyous qui ont fait cela doivent être sévèrement punis.

Des innocents assassinés froidement par des imbéciles qui ignorent tout du sacrifice consenti par ces braves journalistes pour donner la parole à ceux qui existent, mais qui ne sont jamais entendus. Ainsi donc, Kidal est une zone à risque pour les journalistes !  Un risque que Ghislaine et Claude ont bravé malgré le poids de l’âge ; respectivement 57 et 55 ans ! Tout comme Jean Hélène, le temps ne peut effacer votre souvenir dans la mémoire collective !

Le choc

J’aurais dû écrire ce billet un peu plus tôt. Mais j’étais sous le choc. Le samedi 2 novembre, je commémorais le 9e anniversaire  de la disparition de mon père. J’étais donc choqué par l’absence d’un père analphabète, mais qui s’est saigné pour assurer mon droit à l’éducation et qui malheureusement n’est plus là pour goûter au fruit de mon labeur (en 2004 quand il mourait, j’étais en classe de 3e) C’est alors que j’apprends sur les réseaux sociaux aux envions de 13 heures locales que deux journalistes de RFI ont été enlevés à Kidal. Un moment  après, les nouvelles empirent : « Les deux journalistes de RFI enlevés à Kidal ont été exécutés… » Quoi ? me suis-je écrié. Je suis resté un instant abasourdi « Oh Ghislaine Dupont, elle avait une voix posée, elle avait de belles analyses » me dit mon cousin. Cette voix s’est éteinte à jamais !

A toute la rédaction de RFI, à tous les proches de Ghislaine et Claude, que Dieu nettoie vos larmes. A vous les valeurs combattants, on le sait, vous avez été des amoureux de l’Afrique à travers vos reportages. Que vos âmes reposent en PAIX !!!

Partagez

Commentaires

Zed DAN
Répondre

. . . il me manquait les mots appropriés pour bien décrire ce que j'ai ressentit après avoir lu . . . surtout cette phrase <> - See more at: https://burkinabeintegre.mondoblog.org/2013/11/04/une-minute-de-silence-pour-ghislaine-et-claude/#sthash.FTsRRstU.dpuf

basidou
Répondre

Merci Zed DAN pour l'intérêt accordé à cet article qui rend hommage à deux illustres journalistes disparus dans l'exercice de leur métier

Boukari Ouédraogo
Répondre

Puisse leurs âmes reposés en paix

basidou
Répondre

Que Dieu entende tes prières Boukari

LOMPO
Répondre

Vivement que la paix revienne dans ce pays. On ne peut laisser tant de groupes armées regner à Kidal. Il fallait les bouter tous hors de Kidal et ne pas vouloir traiter avec certains groupes

basidou
Répondre

Tout à fait d'accord avec toi Lompo. Je pense que la France l'a compris raison pour laquelle elle a décidé de renforcer la sécurité dans cette zone à haut risque à travers l'envoi d'autres soldats.

Ismaël COMPAORE
Répondre

Kidal, pourquoi et par qui? reste une énigme que j'ai tenté de résoudre après ce double assassinat mais en vain. Belle description de tes émotions ainsi que les qualificatifs aux auteurs de cette atrocité. Que leurs âmes reposées en paix!

basidou
Répondre

Merci Ismaël pour l'intérêt accordé à cet article!