Union Africaine/ CPI : les idioties des dirigeants africains !

14 octobre 2013

Union Africaine/ CPI : les idioties des dirigeants africains !

L’Union Africaine a convoqué un sommet extraordinaire la semaine dernière à Addis Abeba, en Ethiopie. La raison, demander l’immunité pour les dirigeants africains en exercice inculpés par la Cours pénale internationale (CPI) dans divers crimes. Dans cette pièce de théâtre, mauvais scénario et mauvais acteurs, il n’y a rien de bon si ce n’est que des âneries !

(PH: DR) Une vue des participants au 20 sommet de l'Union Africaine en janvier 2013
(PH: DR) Une vue des participants au 20e sommet de l’Union Africaine en janvier 2013

Quel malheur pour les peuples africains si leurs dirigeants décident de se retirer de la CPI ? On peut dire que ce sera l’enfer extrême sur terre pour eux. Bien que faisant partie de cette juridiction internationale, les dirigeants africains (dans leur majorité) n’ont pas de sensibilité face à la vie humaine. Ils sont prêts à verser le sang de leur compatriote pour accéder au pouvoir ou pour le préserver. Des propos du genre : « 1000 morts à gauche, 1000 morts à droite moi j’avance » sont illustratifs. Face au vampirisme qui les anime, le sang humain ne compte pas à leurs yeux. Seuls ont une valeur, leurs intérêts égoïstes.

Malheureusement dans  leurs pays respectifs, la justice est égale à eux. Aucune juridiction nationale n’est donc capable de les inculper pour crime contre l’humanité ou autre. Ils règnent en empereur. Ils ont le droit donc de vie ou de mort sur leurs sujets. Dommage ! La Cour pénale internationale est donc compétente à lancer des mandats d’arrêts internationaux contre ces sanguinaires. L’Union africaine, qui n’est rien d’autre qu’un syndicat de ces dirigeants sans scrupule aucun, ne peut que demander « l’immunité aux chefs d’Etat et de gouvernement en exercice. » Rien que des idioties ! En Afrique, quand on arrive au pouvoir c’est pour y mourir. Les présidences à vie si vous voulez ! Et même après sa mort le fils continue. Ça devient de la monarchie. Dans cette logique, accorder l’immunité à un président en exercice c’est lui dire tout simplement qu’il peut continuer à assassiner, à tuer, à sombrer des familles dans la tourmente pour se maintenir au pouvoir. Le message implicite de l’UA à ces dirigeants, c’est: « ne commettez jamais l’erreur de vous faire descendre du pouvoir » Dans ce cas de figure, ils vont mettre tous les moyens, même en tuant, pour rester au pouvoir. Puisque tant qu’ils sont présidents, ils sont protégés et le massacre continue au niveau des populations.

Ils méritent les inculpations de la CPI

Je suis de ceux qui pensent que depuis sa création en 2002, la CPI n’a inculpé que des dirigeants africains.  C’est donc le principe de deux (2) poids deux (2) mesures. Mais si les Africains se comportent comme des moutons c’est normal qu’ils soient conduits à chaque fois à l’abattoir. Et puis, personne ne les a obligés à ratifier le Statut de Rome acceptant ainsi l’autorité de la Cour! Ce qui m’intéresse, en tant qu’Africain, c’est une Afrique de justice, une Afrique démocratique au vrai sens du terme qui va  conduire vers le développement du continent. Si donc un président africain viole son pays pour des intérêts personnels qu’il réponde de ses actes.

Comment peut-on accorder l’immunité à un président comme Omar El Béchir accusé de crimes de guerres, de crimes contre l’humanité et d’actes de génocide commis au Darfour, au Soudan, où  à Uhuru Kenyatta, le tout nouveau président kényan, accusé de crimes contre l’humanité, commis lors des violences postélectorales en 2007-2008, sous prétexte que leur comparution va impacter négativement sur la stabilité de leurs pays? Si le ridicule tuait ! Peut-il y avoir de stabilité dans un pays où l’impunité est érigée en mode de gouvernance ?

Au moment où ces «ennemis » de l’Afrique s’exhibaient à Addis Abeba,  aucun d’entre eux n’a remplit le critère de l’excellence en matière de bonne gouvernance et de démocratie en Afrique pour mériter le prix Mo Ibrahim 2013. Allez-y comprendre que les dirigeants africains méritent leur sort !

Partagez

Commentaires